Le site de référence des amis des Animaux
La consommation d'aliments issus de la filière animale ; la nécessité du changement ! 
 

L'humain, consommateur de viande ? 
 
A l'origine, l'humain était végétarien et ce n'est qu'il y a 2 millions d'années que l'homme a commencé par se nourrir de petits animaux. Ce n'est que bien plus tard, que les hommes sont devenus chasseurs puis éleveurs afin de subvenir à leurs besoins alimentaires. Les animaux au cours des siècles étaient traités avec respect car ils étaient source de vie pour toute la communauté. Aujourd'hui, la viande est devenue une denrée industrielle présentée, comme n'importe quel produit, sur les étalages des supermarchés et boucheries. Le lien entre le morceau de viande et l'animal est de plus en plus caché par les responsables commerciaux et publicitaires. Ceci afin de nous faire oublier que derrière cet aliment se trouve obligatoirement un animal.  
 
Nos habitudes de consommations doivent évoluer ! 
 
Au-delà de la souffrance animale résultant des conditions d'élevage, du transport et de l'abattage, il est important de rappeler quelques chiffres. Ce sont plus de 33.333 animaux par semaine, plus de 50 milliards par an d'animaux destinés à notre consommation qui sont abattus. Un nombre qui, avec l'accroissement de la population, ne fera que se multiplier. Autres chiffres interpellants ; selon un rapport des Nations Unies, l'élevage est responsable de 15% des émissions de gaz à effet de serre. De plus, au niveau mondial, 1 kg de viande correspond à plusieurs dizaines de kilos d'équivalent de CO2, entre 7 et 16 kg de céréales ou produits végétaux et à 500 litres d'eau ; uniquement pour la consommation du bovin. 
 
Il existe de plus en plus d'alternative à la viande. 
 
Suite à la prise de conscience d'une partie de la population que la souffrance animal n'était plus tolérable, certains sont devenus végétariens ou végans. Ceux-ci, afin de remplacer les aliments issus de la filière animale, se sont tournés vers des plats composés de produits agricoles. Les plus connus étant composés de pois chiches, de maïs, légumes, etc.... Ceci avec toujours à l'esprit ; l'importance de compenser les protéines animales par des équivalents végétaux. Aujourd'hui, les industriels se sont engouffrés dans ce marché porteur et proposent des mets de plus en plus élaborés. C'est ainsi que le temps où les plats proposés qui ressemblaient plus à une bouillie est dépassé ; les produits ont pour certains le même aspect et le goût que la viande ou le poisson. Dans le futur, de nouveaux aliments feront leur apparition ; Google y travaille depuis plusieurs années.  C'est ainsi que ce géant d'internet a été à l'initiative de la création du premier hamburger cloné. Un steak haché qui a l'aspect et le goût d'un hamburger produit avec de la viande animale. Une avancée non négligeable en faveur du bien-être animal qui offrira aux consommateurs une nouvelle alternative à la consommation de plats concoctés à base d'êtres vivants.

AnimalWeb.be