Chow-Chow

Chow-Chow
Le Chow-chow

Présentation de la race

Derrière cette grosse boule de poil, se cache un chien puissant. Une tête et un corps larges et bien proportionnés, un museau court, une mâchoire forte et des oreilles droites et légèrement arrondies. Ses pattes arrières peu anguleuses et sa queue portée bien haute sur le dos lui donne une démarche majestueuse. Sa particularité est d’avoir les lèvres, le palais et la langue de couleur bleue noire, ce qui a donné naissance à plusieurs légendes et une vérité que vous découvrirez au fil de votre lecture. La première légende raconte qu’un moine tibétain tomba gravement malade et ne réussit plus à se lever. Ses chows-chows et ses singes décidèrent de prendre soin de leur maître. Les singes, en faisant la cuisine et les chows-chows, en allant ramasser du bois pour faire du feu. Mais un jour, la forêt brûla et les chiens durent ramener le bois carbonisé. Depuis, leur gueule aurait gardé la teinte du charbon.

Origine

Là encore, le chow-chow est entouré de mystère, ses origines sont assez floues. Il aurait vécu en Mongolie puis se serait fait connaître en Chine, il y a plus de 4 000 ans, domestiqué en tant que chien de garde et de chasse. La deuxième légende est d’ailleurs une croyance chinoise qui relate qu’au moment de la naissance du ciel, des morceaux en tombèrent pour que les étoiles puissent se joindre à lui. Le chow-chow, première race de chien sur terre, lécha les morceaux et sa gueule devint bleue comme un ciel de nuit. Mais la réalité est tout autre, vous la verrez un peu plus loin. En Europe, il fait son apparition en Angleterre, plutôt discrètement, au 19e siècle. Il arrive en France au début du 20e siècle et reste le privilège de la bourgeoisie parisienne. Comme la plupart des chiens à cette époque, puisqu’en 1855, Napoléon 3 fit voter une loi instituant une taxe municipale sur les propriétaires de chien et ne fut abolie qu’en 1971. Le chow-chow fit la joie de Marie Bonaparte, écrivaine et protagoniste de la psychanalyse en France. Elle publia un livre sur le cancer de sa chienne Topsy. Elle fut la patiente puis l’amie de Sigmund Freud qui tomba lui-même amoureux de cette race de chien. De nos jours, le chow-chow n’est pas surreprésenté en France de par son caractère qui ne convient pas à tout le monde.

Comportement et traits de caractère

Le chow-chow ne peut pas être pris comme un simple chien de compagnie avec lequel vous vous amuserez toute la journée. Pour son éducation, il est fortement conseillé dès son plus jeune âge de le sociabiliser avec les humains et les autres animaux. Sinon, la cohabitation sera très difficile et il reprendra son instinct de prédateur. C’est un chien autonome et vous devrez faire preuve de cohérence et de diplomatie pour vous faire obéir et respecter. Pour vous donner une idée de son indépendance, sachez qu’un chiot chow-chow ne se serre pas contre ses frères et sœurs pour dormir, il choisit un endroit à l’écart. Cela en dit long sur son tempérament, et malgré ses allures de grosse peluche, c’est un animal discret parfois même distant qui aime sa tranquillité. Il se laissera volontiers caresser et jouera avec vos enfants, mais seulement quand il l’aura choisi. Ne vous amusez pas à le déranger s’il s’est isolé, il n’appréciera pas du tout. Pour cette raison, si vous avez de très jeunes enfants, ce chien est plutôt déconseillé, sinon cela vous obligera à une surveillance de tous les instants. Et si vous recevez des invités, informez-les dès leur arrivée de ne pas le toucher. Le chow-chow est un très bon chien de garde, toujours aux aguets, il n’hésitera pas à risquer sa vie pour protéger sa famille et son territoire. Il ne dépense jamais son énergie pour rien, si vous l’entendez aboyer, c’est qu’il y a un danger.

Alimentation

Le chow-chow a tendance à grossir, vous devez surveiller son alimentation. Il est aussi sujet à la torsion de l’estomac. Pour éviter ces désagréments, choisissez des croquettes de bonne qualité sans céréales et peu sucrées, fractionnez ses repas et évitez les efforts une heure avant et après les repas. Pour le nombre de repas, le mieux est d’y aller progressivement. À deux mois donnez-lui 4 repas par jour, à quatre mois passez à 3 repas par jour et à huit mois prévoyez 2 repas par jour. S’il n’est pas trop goinfre, donnez-lui 1 repas par jour une fois qu’il aura terminé sa croissance vers l’âge de 16 mois, sinon restez à 2 repas. Déterminez les quantités de nourriture adaptées avec votre vétérinaire ou l’éleveur de votre chiot.

Toilettage et entretien

Le chow-chow à poil long a besoin d’un toilettage quotidien. Pour se faire, munissez-vous d’une brosse, d’un peigne et d’un vaporisateur rempli d’eau. Humidifiez le pelage pour faciliter le passage de la brosse et brossez les poils pour dégrossir le travail. Ensuite, passez le peigne pour enlever les nœuds. Un nœud se démêle en commençant par la pointe avec de petits à-coups pour finir à la racine. Cela vous permettra de tenir la touffe de poil et d’éviter des souffrances inutiles à votre toutou. Pour le chow-chow à poil court, un simple brossage deux fois par semaine suffira. Que votre chien ait le poil court ou long, il faudra vérifier que les plis de son visage soient propres. Des saletés peuvent se prendre dans sa fourrure, profitez du brossage pour écarter les plis et les enlever.

Problèmes de santé

Le chow-chow peut être sujet à la dysplasie du coude qui regroupe plusieurs affections. Ces affections entraînent des problèmes articulaires et la formation d’arthrose. Cette maladie se déclare généralement entre 4 et 8 mois et se manifeste par une boiterie de la patte ou des deux pattes avant. Malheureusement, il arrive aussi qu’il n’y ait aucun signe alarmant et que l’arthrose se développe sournoisement. Parlez-en avec votre vétérinaire, il est possible qu’il effectue une radio de dépistage. Ce n’est pas une maladie mortelle, mais elle peut être très douloureuse pour votre animal. Le chow-chow a aussi des prédispositions au glaucome, c’est une pression qui se manifeste à l’intérieur de l’œil. Certains symptômes peuvent vous alerter comme une rougeur, le blanc de l’œil qui prend des reflets bleutés, des gonflements ou encore une paupière mi-close. Il est rare que les deux yeux soient touchés en même temps, mais la pression peut s’élever rapidement et en 48 heures votre chien perdra la vue définitivement.

Habitat

Pour le chow-chow, l’idéal est une maison avec un jardin. Il ne s’y dépensera pas toute la journée, mais il aime pouvoir bouger un peu. Il peut aussi vivre en appartement, mais en plus des sorties pour ses besoins, il lui faudra une promenade d’une heure tous les jours. Rappelez-vous qu’il était utilisé comme chien de chasse, il aime donc se dépenser un peu.

Taille

Après la mise à bas, les mâles comme les femelles chows-chows mesurent environ 16 cm.

Une fois adulte, la femelle mesure 46 à 51 cm et le mâle 48 à 56 cm. Il arrête de grandir à l’âge de 16 mois.

Poids

Après la mise à bas, les mâles et les femelles chows-chows pèsent en moyenne 700 grammes.

Une fois adulte, la femelle pèse entre 20 et 27 kg et le mâle entre 25 à 32 kg. Cela reste des moyennes et si votre ami à quatre pattes est un peu plus léger ou plus lourd, pas de panique. Nous sommes tous différents et si vous avez un doute, n’hésitez pas à poser la question à votre vétérinaire.

Espérance moyenne de vie

Si votre chow-chow est en bonne santé, que vous faites attention à son alimentation et que vous le soignez, il peut atteindre l’âge de 12 ans. Et même plus.

Poil

Le chow-chow à poil long est facilement reconnaissable à sa crinière de lion qui entoure sa tête. Son poil de couverture est rude et son sous-poil doux et laineux. La fourrure du chow-chow à poil court est duveteuse. Les poils longs comme les poils courts sont très denses et droits.

Couleur

Le chow-chow se pare d’un robe noire, rouge, bleue, fauve, crème ou blanche. Le dessous de sa queue et l’arrière de ses pattes postérieures sont souvent plus clairs. Et en parlant de couleur, il est temps de vous dire la vérité sur la couleur de sa langue qui n’a rien de magique. Les scientifiques émettent l’hypothèse que cela proviendrait d’un excès de mélanine dû à une mutation génétique.

Les moins

  • Le chow-chow peut être agressif s’il se sent bousculé.
  • Il a un très fort caractère.
  • Il réclame un brossage quasi-quotidien.

Les nombreux plaisirs

  • Le chow-chow est un bon chien gardien.
  • Il est fidèle à sa famille.
  • Il est discret et autonome.

 

Delphine Perrot

Linkedin

youralterego.perrot@gmail.com

 

Sheva

Sheva

Très très peureux ; il a une laisse attaché à lui.

Sheva
Twombly

Twombly — Chats perdus(Femelle) à Liège — 21/05/2020

Twombly