Dalmatien

Dalmatien
Le Dalmatien

Présentation de la race

Le dalmatien est un chien très reconnaissable par sa taille, sa fière prestance, ses taches noires ou marrons sur une belle robe blanche et son allure. Mis en vedette au cinéma avec ce long métrage d’animations “Les 101 dalmatiens“ de Walt Disney, en 1961 et le film “Les 102 dalmatiens“ en 2001, il n’en est pas moins très remarquable et ne passe jamais inaperçu.

Le dalmatien est harmonieusement proportionné, vigoureux, musclé et vif. D’un aspect actif, aux lignes symétriques, il n’est jamais trapu, ni lourd. Il a le crâne plat et la tête d’une bonne longueur. Le museau est long mais pas pointu. Le stop est doucement marqué et les yeux sont de tailles moyennes, ronds, vifs et intelligents. Les oreilles sont attachées haut, ils sont d’une grandeur plutôt modérée, tachetées et toujours portées pendantes. La queue atteint approximativement le jarret ; elle est forte à l’attache et va en s’amenuisant graduellement vers l’extrémité. Son poil est court, d’un blanc magnifique et orné de taches nummulaires noires ou foies, aux contours nets.

Il appartient au groupe 6 (chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées), section 3 (il n’y a que deux chiens dans cette section : chien de Rhodésie à crête dorsal et notre dalmatien) et classé au FCI (Fédération cynologique internationale) sous le numéro 153.

Origine

C’est la région historique de la Dalmatie, en Croatie, qui a donné son nom à ce chien. Mais ses origines restent toutefois assez floues. Ces dernières remontent au moyen-âge dans le centre de l’Europe ou de la méditerranée. L’Angleterre est toutefois considérée comme sa patrie d’adoption. Il a été nommé ainsi par le naturaliste Thomas Pennant, dans son ouvrage “Synopsis des quadrupèdes“ en 1771. Très réputé pour ses affinités avec les chevaux d’attelages et pour sa capacité à couvrir de grandes distances, le dalmatien (ou dalmatinski ou encore dalmatinac) ouvrait la voie aux carrosses, d’où son surnom, “chien de coche“ ou “chien d’écurie“. Il fut, par la suite, souvent utilisé pour accompagner et garder les équipements de lutte contre les incendies, notamment aux États-Unis, où il devenait souvent la mascotte de la caserne de pompier. Il ouvrait la voie aux soldats du feu en aboyant pour prévenir les badauds.

Comportement et traits de caractère

Le dalmatien, étant un chien très vif et plein d’énergie, supportera difficilement d’être confiné. Cette race de chien a besoin de se dépenser. La vie en appartement n’est pas conseillée,ou alors à condition de pouvoir le sortir au moins deux fois par jour dans un endroit où il pourra courir et se défouler en toute liberté.

Il est très joueur et infiniment intelligent, mais il est aussi une vraie tête de mule et il peut s’avérer difficile de le dresser. Il faudra faire preuve de beaucoup de patience, de douceur, de respect et le traiter en égal pour qu’il daigne vous écouter. Orgueilleux, il ne supportera pas un rapport de force. S’il peut prendre le dessus, il n’hésitera pas une seconde à vous faire tourner en bourrique. Ce chien est tellement intelligent qu’il peut faire “l’idiot“ quand il a décidé de ne pas obéir et il est capable de trouver des ruses pour échapper aux ordres, n’en déplaise à ses maîtres. Pour certains, ce comportement pourrait être déroutant.

Mais au-delà de ces considérations, il adore jouer et participer aux activités ludiques qu’on lui propose.

En famille, il est très câlin et affectueux et il a une très bonne attitude envers les membres de son groupe, même s’il donne, parfois, cette impression d’indépendance. Il s’entend très bien avec les enfants, mais il vaut mieux éviter de le mettre en présence de tout petits, vu son exubérance.

Ce chien est également doté d’une grande sensibilité hors du commun, qui va de pair avec son fort tempérament. Il ressent quand son maître est triste et il sait mettre sa fierté de côté pour aller le réconforter.

Son comportement avec les autres ou les inconnus est souvent amical. Il n’est ni timide, ni méfiant, ni nerveux, ni agressif. Il peut toutefois rester sur sa réserve s’il ne “sent pas“ une personne. Il pourra parfaitement vivre en communauté avec d’autres animaux ainsi que des chats, surtout s’il a grandi à leurs proximités.

Le dalmatinski n’aime pas trop la solitude et une présence est toujours souhaitable, même s’il peut accepter qu’on le laisse seul de temps en temps. Si on ne lui donne pas la possibilité de se dépenser à l’extérieur, il pourra vous retourner votre habitat en un rien de temps pour se défouler.

Alimentation

Le dalmatien est un gros mangeur et il ne boudera pas sa gamelle, ni des friandises. Ces dernières sont d’ailleurs un très bon moyen pour le dressage. Il a besoin d’une alimentation équilibrée et riche. Des croquettes de haute qualités le satisferont. Toutefois, la nourriture humaine sera aussi la bienvenue, mais pas en trop grande quantité. Ainsi, la viande blanche et rouge crues, mais aussi des légumes frais, pâtes, riz, lui conviendront.

Sachez le rationner et ne vous fiez pas à sa gamelle vide, au risque qu’il prenne de l’embonpoint.

Toilettage et entretien

Avec son poil court, le dalmatinak est un chien facile d’entretien. Il est conseillé de le brosser au moins deux à trois fois par semaine pour enlever les poils et peaux mortes pour une meilleure hygiène et pour exciter les glandes sébacées, qui rendront son poil plus brillant. Ceci est d’autant plus important qu’il aime se défouler sur les chemins de terre, dans les flaques d’eau et dans les champs. Il n’est pas nécessaire de le laver plus de deux fois par an. S’il rentre mouillé, ce qui risque d’arriver assez souvent, vu qu’il aime l’eau, séchez-le avec une serviette.

Problèmes de santé

Malgré sa robustesse, le dalmatien peut rencontrer quelques problèmes de santé et son plus gros souci est un problème de surdité. Cette pathologie serait liée à sa blancheur. Certaines autres races en sont également victimes, comme le bull-terrier ou le cocker. Les éleveurs ont réussi à limiter le nombre de dalmatien avec cette déficience, mais certains ont une surdité partielle, ce qui permet quand même une bonne éducation.

Le dalmatinski présente également la particularité d’avoir du mal à éliminer l’acide urique par rapport à d’autres races. Cela peut se traduire par un risque de calcul urinaire et se transformer en pathologie rénale.

Enfin, il peut également développer un mégaœsophage (dilatation de l'œsophage), mais les cas sont quand même rares.

Habitat

Avec son poil court, ce chien n’est pas conditionné pour vivre en extérieur, mais il supporte sans problème les grands froids durant ses sorties.

Il appréciera toujours d’avoir un panier ou un plaid pour qu’il puisse se sentir chez-lui. Mais il préférera toujours votre canapé.

Taille

Taille des femelles : 54 cm à 59 cm

Taille des mâles : 56 cm à 61 cm

Ces tailles représentent la norme moyenne pour un bel équilibre et une silhouette harmonieuse.

Poids

Poids des femelles : 24 kg à 29 kg

Poids des mâles : 27 kg à 32 kg

Ces poids représente la norme moyenne pour un bel équilibre et une silhouette harmonieuse.

Espérance moyenne de vie

Grâce à sa robustesse, l’espérance de vie du dalmatien est légèrement supérieure à la moyenne : entre 12 et 14 ans. Mais il n’est pas rare d’en croiser des plus âgés.

Poil

Le poil du dalmatien est court, serré, lisse et luisant.

La couleur de fond est d’un blanc pur. Après leur naissance apparaissent les taches nummulaires. Il peut y en avoir plus ou moins. En général, plus petites sur les extrémités qu’au milieu du corps, les taches peuvent être noires ou foies, avec des contours nets. Pour le chiot, il faut éviter de lui donner de la viande rouge, car son poil peut alors légèrement rosir.

Le dalmatien perd ses poils toute l’année et encore plus pendant les mues saisonnières.

Les petites contraintes

Ce chien n’est pas à mettre entre toutes les mains. Effectivement, son caractère d’entêté ne conviendra pas à une personne qui veut dominer à tout prix. C’est un chien qu’il faut aborder d’égal à égal, avec respect et dignité. Il n’y a que dans ces conditions où ce chien pourra s’épanouir avec son maître.

De même, si vous n’aimez pas sortir votre chien pour faire de grandes balades, mais juste dans la cour de votre maison, à moins d’avoir un très grand terrain, il vaut mieux éviter de prendre un dalmatien. En effet, il faut lui consacrer plusieurs heures par jour pour qu’il puisse se dépenser à sa guise.

Ce chien a également besoin d’espace dans son habitat, il ne sera pas à l’aise dans un endroit confiné. Évitez-le donc, si vous vivez dans un petit logement comme un appartement

Si vous n’aimez pas les chiens qui perdent leurs poils, évitez-le aussi, le dalmatien perd toujours des poils, tout au long de l’année, et encore plus durant les mues saisonnières.

Les nombreux plaisirs

Avoir un animal de compagnie représente toujours un avantage, quel qu'il soit. Le dalmatien est un chien très attachant. Vous aimerez et apprécierez sa présence à vos côtés. Fidèle, s’il est respecté, il vous le rendra au centuple. C’est un chien très intelligent et, si vous savez comment vous y prendre, vous ne le regretterez pas. Si vous rendez un dalmatien heureux, vous le serez forcément aussi. Sa sensibilité vous touchera souvent, et quand il lui prend de faire le fou-fou, apprêtez-vous à avoir des éclats de rire, tant ce chien peut faire le pitre.

Si vous cherchez un chien pour courir, c’est celui-là qu’il vous faut. Il adore galoper et peut couvrir de grandes distances sans sourciller.

 

Nicolas Humez

Linkedin

contact@nico-la-redac.com

 

 

 

Modjaa

Modjaa — Chats perdus(Mâle) à Zellik — 6/10/2020

Modjaa