Dogue de Bordeaux

Dogue de Bordeaux
Image d'illustration

Présentation de la race

Ce molosse tout en muscle appartient au groupe 2, section des molossoïdes.

Trapu, le corps du Dogue de Bordeaux (ou French mastiff chez nos amis anglophones) n’en est pas moins harmonieux. Le dos est droit et large, le garrot est accentué, la poitrine est puissante, le ventre est ferme et le rein solide. La queue est mi longue, souple et basse et ne doit pas dépasser le jarret. Cependant, lorsque le Dogue de Bordeaux s’agite, son pinceau se met alors au garde-à-vous, à un angle allant de 90 à 120°, et sans jamais s’enrouler sur lui-même.

Sa tête est typique des molossoïdes, tout en angles et massive, striée de rides symétriques et mobiles. Ses yeux, de brun clair à brun foncé et de forme ovale, vous observent avec détermination et franchise. Quant à ses oreilles, elles peuvent sembler bien petites par rapport au reste de l’animal. De couleur généralement plus sombre que la robe, elles sont sensiblement relevées à leur attache, tombantes, mais jamais pendantes.

Chien perdu ou volé ? Publiez gratuitement votre annonce

Origine

Le Dogue de Bordeaux est l’une des plus anciennes races françaises. Son ancêtre aurait servi de chien de combat pendant l’Antiquité. De chien de combat, il est devenu au XIXe siècle chien de chasse pour le gros gibier. Comme tant d’autres races de chiens, le Dogue d’Aquitaine faillit être décimé en participant activement aux deux guerres mondiales, pour finalement réapparaître dès les années 60.

Comportement et traits de caractère

Comme chez ses cousins le Dogue argentin ou le Dogue allemand, il émane de lui une puissance qui peut le rendre intimidant, bien à tort d’ailleurs. S’il est en effet une qualité qui illustre bien le Dogue de Bordeaux, c’est la force tranquille. Malgré son caractère doux et calme, il est un véritable garde du corps courageux et déterminé. Son éducation et plus particulièrement sa socialisation seront d’une importance capitale dans la construction de sa personnalité.

Malgré son gros gabarit, il est un compagnon idéal pour vos enfants. Mais comme pour toute relation durable et équilibrée, ils devront apprendre à respecter le rythme du chien (repas, repos, etc.). Par ailleurs, le Dogue de Bordeaux vit placidement parmi ses congénères ou d’autres espèces animales dès lors qu’il a été habitué à eux dès son plus jeune âge (avant ses 3 mois). Malheureusement, sa force et sa tonicité n’en font pas une bonne recrue pour les personnes âgées.

Alimentation

L’alimentation idéale de ce chien de race est exclusivement composée de croquettes d’excellente qualité et ce, dès son plus jeune âge afin d’éviter d’éventuels problèmes de croissance. Un vétérinaire saura vous conseiller sur les rations et la fréquence des repas. Quant à une hypothétique surcharge pondérale, la recette est simple : peu de sucreries et des balades régulières et votre camarade à poils conservera son allure de jeune chien.

Toilettage et entretien

En période de mue, le Dogue de Bordeaux a tendance à perdre ses poils. Son entretien est assez simple : un brossage ou un étrillage à l’aide d’un gant de caoutchouc par semaine suffit.

Il est important toutefois de penser à régulièrement nettoyer les rides de sa tête (ainsi qu’on le ferait avec un nourrisson potelé) et vérifier les oreilles et les yeux afin de prévenir toute infection.

Problèmes de santé

Bien que robuste, la race présente un atavisme qui la confronte à certaines maladies (sortez vos manuels d'anatomie canine)

Pathologies oculaires (rétinopathie multifocale, ectropion, entropion)

Maladies cardiaques (myocardiopathie dilatée, sténose aortique)

Dysplasie coxo-fémorale

Hyperkératose des coussinets qui provoquent des saignements douloureux, maladie heureusement détectable à la naissance

Arthrose

Épilepsie

Habitat

Le Dogue de Bordeaux ne passe pas inaperçu et donne l’impression d’un éléphant dans un magasin de porcelaine lorsqu’il se trouve dans des espaces réduits. Mais qu’il vive en appartement ou à la campagne, votre compagnon a un grand besoin de sa balade quotidienne. Il peut donc parfaitement vivre dans un habitat adapté à son grand gabarit, quel qu’il soit.

Taille

Il y a très peu de différence de taille entre le mâle et la femelle chez ce chien massif. Les mâles mesurent entre 60 et 68 cm au garrot, les femelles, entre 58 et 66 cm.

Poids

Le chiot Dogue de Bordeaux pèse entre 18,2 et 21,5 kg à 3 mois. À l’âge adulte, le poids oscille autour de 45 kg pour une femelle et 50 kg pour un mâle.

Espérance de vie

Choyé, surveillé, promené régulièrement et bien nourri, un Dogue de Bordeaux peut atteindre l’âge de 11 ans.

Poil

Le pelage est court et fin. Il doit être doux au toucher. Habituer le chiot Dogue de Bordeaux à se faire brosser et manipuler régulièrement le rendra plus sociable... et plus propre !

Couleur

La robe du Dogue de Bordeaux est unie et se décline dans toutes les nuances de fauve, de l’isabelle à l’acajou, en passant par l’abricot. Son poitrail et l’extrémité de ses pattes portent parfois quelques taches blanches. Le masque est rose ou noir.

Les petites contraintes

Avant d’envisager l’adoption d’un Dogue de Bordeaux, il faut savoir que c’est un chien physiquement fragile et peu endurant en dehors de sa promenade quotidienne. Il convient donc de ne pas présumer de ses forces, surtout en cas de fortes chaleurs.

Ce toutou tout tendre n’a pas le look de son caractère. Il peut effrayer ceux qui le considèrent à tort comme un chien catégorisé, donc dangereux. Pourtant plein d’amour et ne supportant pas la solitude, il en vient parfois à détruire la moindre chaussure, le câble indispensable ou les barreaux d’une chaise pour s’occuper ou exprimer clairement son mécontentement. Ce chien vigoureux a tout particulièrement besoin d’une éducation ferme mais juste, dès son plus jeune âge.

Enfin, le Dogue de Bordeaux bave et ronfle énormément, en raison de son nez aplati (il est brachycéphale, page 47 du manuel d’anatomie canine).

Les nombreux avantages

Ce gros chien marron, tout en puissance et pourtant très affectueux, se révèle tendre et protecteur envers ses maîtres. Excellent chien de garde, il n’est pour autant pas du genre à aboyer contre le facteur ou un vélo qui passe dans la rue. Sensible, il détecte les comportements agressifs et agit en conséquence.

Franc et loyal, totalement dépourvu d’agressivité, il est parfait pour une primo-adoption.

Et puis, juste pour le plaisir... un film à ne pas rater : Turner et Hooch, ou l’illustration parfaite de l’importance de l’éducation chez le Dogue de Bordeaux !

 

Bénédicte Tabourin

Linkedin

benedicte.redactriceweb.seo@gmail.com

 

#FR213509 - Chien Perdu

Olaf

Olaf - Chien perdu à Montbeton en France | AnimalWeb

Olaf
#BE214448 - Chien Perdu

Kelly

Kelly - Chien perdu à Ouffet en Belgique | AnimalWeb

Kelly