Briard

Briard
Image d'illustration

Présentation de la race

Sous ses airs de gros ours affectueux et un peu pataud, le Briard, ou Berger de Brie, cache un tempérament courageux et un grand esprit d’initiative.  Jadis chien de berger, il a gardé de ses ancêtres les instincts et caractéristiques propres à ces races de chiens. La tête, moustachue et dotée de sourcils bien fournis, donne au Briard une allure de vieux colonel à la retraite. Allongée et relativement large, elle est fièrement dressée sur un cou dégagé. La queue, portée basse et longue, se termine en crochet. Le dos est droit et sensiblement plus long que les pattes. Les oreilles devaient selon les standards de la race être coupées en coquilles. Mais depuis une décision de la Convention européenne sur les animaux de compagnie du 1er mai 2004, elles ont toute liberté de retomber naturellement sur la tête du Berger de Brie. Enfin, de doubles ergots ornent ses pattes postérieures, signe distinctif de la race, comme pour son cousin le Beauceron.

Origine

L’origine du Briard est assez incertaine mais on fixe son apparition en France au début du XIXe siècle. La race Briard serait issue du croisement de plusieurs races de chiens de bergers. Le Berger de Brie n’avait à l’origine pour unique et parfois difficile fonction que de protéger les troupeaux des prédateurs et des voleurs. Il s’illustra également durant la Première guerre mondiale en servant l’armée alliée comme chien de recherche et de liaison. Son dévouement et ses qualités de bon petit soldat faillirent d’ailleurs le décimer.

Comportement et traits de caractère

Ce chien de compagnie a l’instinct atavique de vouloir rassembler ses troupeaux. Hardi, intelligent et courageux, il est très attaché à sa famille et extrêmement sociable avec les tout petits. D’un gabarit moyen ++, il vaut mieux lui apprendre très tôt à ne pas bousculer les gens, afin d’éviter les accidents. Le Briard est sensible et d’un tempérament plutôt pot-de-colle ! Son éducation devra se faire avec fermeté, mais absence totale de brutalité.  Quant à ses congénères canins ou ses légendaires ennemis, les chats, ils sont tolérés s’ils sont membres à part entière de la famille, élevés à ses côtés.

Alimentation

Un chien correctement nourri est un chien qui a une alimentation adaptée à sa forme physique et à son âge. Le Briard ne déroge pas à cette règle. Il est recommandé de lui offrir plusieurs fois par jour des repas légers, composés de croquettes riches en vitamines et en minéraux. 

Toilettage et entretien

Le Briard est un chien de berger, vous l’avez compris. Le toilettage en institut de beauté canine n’est donc pas vraiment son truc. Cependant, à l’instar de la plupart des chiens, le Berger de Brie perd ses poils. Il convient donc de l’habituer lorsqu’il est encore chiot à un brossage régulier et de ne pas le laver à outrance, afin de lui conserver ce petit côté rustique qui le rend si craquant.  Manipulé, brossé, examiné sous toutes ses coutures, il se sentira important aux yeux de son maître.

Problèmes de santé

Habituée aux longues journées de marche dans des conditions extrêmes, la race est robuste ! Le Briard est rarement malade s’il est nourri correctement et se dépense régulièrement.  Les maladies les plus fréquentes sont le syndrome de la dilatation/distorsion de l’estomac (d’où l’importance de ne pas lui imposer d’exercice physique avant ou après le repas), la dysplasie de la hanche qui peut mener à de l’arthrose et la cécité nocturne du Briard, ou CNB (5 % de ces chiens sont malheureusement atteints par cette maladie dégénérative et génétique).

Habitat

Ce gros nounours, relativement imposant, n’est clairement pas un citadin. Enfermé dans un appartement, il dépérit. Le Briard a besoin d’espace et d’exercice physique. Il adore accompagner ses maîtres en jogging ou à vélo.  Mais laissez-le dans le jardin pendant que la famille (sa famille !) est à l’intérieur de la maison et il ne bougera pas d’un ergot du pas de la porte. Il a un grand besoin d’amour, d’attention et de liens interspécifiques forts.

Taille et poids

À 3 mois, la pas si petite boule de poils pèse déjà entre 9 et 14 kg. Le poids d’un adulte oscille entre 30 et 45 kg. Les mâles adultes mesurent en moyenne de 62 à 68 cm au garrot ; les femelles, plus graciles, entre 56 et 64 cm.

Espérance de vie moyenne

Élevé dans un environnement adapté et heureux bénéficiaire de soins attentifs, le chien briard peut atteindre l’âge honorable de 13 ans, soit 93 ans en âge chien tout de même (et non 91 ans, soit 7 x 13, comme la légende veut bien nous le faire croire. Mais ceci est une autre histoire...)

Poil

Le pelage du Briard est long, ondulé, sec et souple, tel celui de la chèvre. Un léger sous-poil laineux le protège des températures extrêmes, hiver comme été. Raison pour laquelle il faut absolument éviter de tondre votre compagnon. Un bon coup de brosse, et rien de plus !

Couleur

Selon les standards du Briard pouvant prétendre à être inscrit au LOF, la robe doit être unie noire, fauve ou gris-bleu (couleur extrêmement rare parmi cette race canine).

Petites contraintes et nombreux plaisirs

Un homme averti en valant deux, connaître les avantages et inconvénients avant l’adoption d’un Briard permet de s’engager en toute connaissance de cause. Alors ? Adopter un Briard, bonne ou mauvaise idée ? Les - ? Il possède un fort caractère qu’il faut canaliser grâce à une éducation sérieuse et beaucoup d’attention... et il a BEAUCOUP de poils !! Par ailleurs, son grand besoin de se dépenser et ses vigoureux câlins n’en font malheureusement pas un animal de compagnie adapté aux personnes âgées. Les + ? Le Berger de Brie est un excellent chien de garde, équilibré et rassurant et un dynamique camarade de jeu, vaillant et infatigable. Par ailleurs, le coût d’entretien reste raisonnable, malgré sa taille d’ourson domestique : comptez 50 euros par mois pour les croquettes et éventuels frais vétérinaires.  Affectueux, joyeux, gracieux et très protecteur envers ses maîtres, il est le compagnon idéal pour toute la famille.

 

Bénédicte Tabourin

Linkedin

benedicte.redactriceweb.seo@gmail.com