Balinais

Balinais
Image d'illustration

Présentation de l’animal

Le Balinais descend directement du Siamois, dont il est très proche. Ce qui le différencie principalement est son poil plus long.

Vif et affectueux, il possède une silhouette élancée et bien proportionnée, une ossature fine et une musculature ferme. Sa queue, souvent comparée à une plume d’autruche, est fournie et portée avec légèreté. Les pattes avant sont légèrement plus grandes que celles de derrière et lui donnent une démarche princière !

Sa tête, de forme triangulaire, participe également à son air majestueux. À noter qu’au départ le Balinais possédait une tête arrondie. Ce changement morphologique est apparu suite à différents croisements dans l’histoire de la race. Le museau est fin et le nez long et étroit. Des yeux bleus, en amande, et de grandes oreilles pointues complètent l’apparence gracieuse de ce chat qui ne passe pas inaperçu !

Origine

Son nom vous évoque le sud-est asiatique ? Il n’en est pourtant rien ! En effet, le Balinais est originaire des États-Unis.

Il apparaît pour la première fois dans les années 1920, dans des portées de Siamois, chez des éleveurs américains. Contrairement à leurs frères et sœurs aux poils courts, des chatons naissent avec le poil mi-long voire long. Une mutation génétique avait eu lieu, les deux parents ayant dû être porteurs du gène du “poil long”, probablement hérité d’un ancêtre Angora. Les chats à poils longs furent alors systématiquement écartés de la race.

Il faut attendre les années 1950 pour qu’une Américaine, Marion Dorsey, s’intéresse à ces chats et décide d’en commencer l’élevage en Californie. Elle se fait aider d’Helen Smith, à New-York. Les chats furent exposés en 1955 pour la première fois. Le nom de Balinais leur a été donné, en référence à la grâce des danseuses de Bali. La race est reconnue en 1970 par la TICA (The International Cat Association). En France, elle sera enregistrée officiellement en 1983.

Le Balinais est très populaire aux États-Unis, mais reste très peu répandu en Europe.

Comportement et traits de caractère

Tout comme le Siamois, le Balinais aime faire usage de sa voix. Ce grand bavard peut parfois en agacer certains par ses miaulements répétés, même si sa voix est plus douce que celui dont il descend.

Intelligent et séducteur, il aime être au centre de l’attention et n’apprécie guère que d’autres chats lui volent la vedette. Il tolère beaucoup mieux les autres animaux au sein de son foyer.

Le Balinais est un chat très sensible et très attaché à son maître, auquel il voue une relation exclusive en général. Il sent aussi quand ce dernier ne va pas bien, et n’hésite pas à aller le réconforter par des câlins. Acrobate et joueur, il adore quand sa famille joue avec lui et titille son instinct de chasseur !

Alimentation

Il est important de veiller à ses rations de nourriture afin qu’il garde une ligne svelte. Son régime alimentaire, comme pour beaucoup d’autres chats, doit être de qualité et en adéquation avec son mode de vie et sa santé.

Toilettage et entretien

Malgré son poil long, un simple brossage hebdomadaire suffit pour garder la brillance et la beauté de sa robe. Ne possédant aucun sous-poil, il perd peu de poils lors de la mue.

Ses yeux doivent quant à eux être régulièrement nettoyés pour éviter tout risque d’infection.

Problèmes de santé

Le Balinais est de bonne constitution et possède en général une santé de fer. Toutefois, il peut être atteint de maladies génétiques inhérentes à la race, comme la pancréatite ou l’amyloïdose. Ses yeux peuvent également être touchés par l’atrophie progressive de la rétine, le glaucome ou le strabisme.

Habitat

Le Balinais est un chasseur dans l’âme : il a besoin d’espace et de hauteur. Un appartement sera sans doute trop étroit pour lui, une maison avec un petit jardin serait préférable à son épanouissement. Dans tous les cas, un arbre à chat comblera son besoin de grimper.

Taille

La taille est moyenne, d’environ 30 cm. La silhouette est longue et les pattes de devant légèrement plus grandes, lui donnant une démarche majestueuse.

Poids

Le poids varie entre 3 et 5 kg.

Espérance de vie

L’espérance de vie se situe entre 10 et 15 ans en moyenne.

Poil

Le poil est ce qui différencie principalement le Balinais du Siamois, variant de mi-long à long. Il est soyeux et couché sur tout le corps. Le Balinais ne possède en revanche aucun sous-poil.

Couleur

Le standard de la race accepte de nombreuses couleurs. La base est le colourpoint, c’est-à-dire que les extrémités sont plus foncées que le corps. Pour le reste, la robe peut être crème, chocolat, rousse, bleue, frost ou encore lilas.

Les petites contraintes

Les vocalises du Balinais peuvent en agacer certains et en charmer d’autres ! De même, la relation exclusive qu’il entretient avec son maître le fait apparaître un peu «pot de colle», ce qui peut ne pas plaire à tout le monde.

Les nombreux bonheurs

Ce prince à l’allure orientale est un régal, ne serait-ce que pour les yeux, tant il brille par son élégance. Si vous cherchez un compagnon très câlin, joueur et intelligent, il saura vous combler !

 

Camille Gauthier

Linkendin

camillegauthier.rw@gmail.com

Rollings

Rollings — Chats perdus(Mâle) à Jurbise — 11/02/2020

Rollings