Siamois

Siamois
Le Siamois

Présentation de la race

Tout en longueur et en élégance, le Siamois présente une physionomie de type oriental aisément identifiable. Sa tête est un triangle dont les coins sont formés par son museau allongé et ses grandes oreilles à la base évasée. Caractéristiques de la race, ses yeux d’un bleu saphir profond, en amande et bien espacés, sont légèrement obliques. Le Siamois se reconnaît également à sa robe « colourpoint », plus foncée aux extrémités (« points » en anglais) : oreilles, nez, pattes et queue.

Ce chat athlétique possède un corps svelte et musclé, doté d’une ossature fine, avec des épaules et des hanches de même largeur. Élancé et haut sur pattes, il a la particularité d’avoir des membres postérieurs un peu plus grands que les antérieurs. En harmonie avec sa silhouette longiligne, sa queue mince et en forme de fouet se termine en pointe.

Chat perdu ou volé ? Publiez gratuitement votre annonce

Origine

Originaire de Thaïlande (ancien Royaume de Siam) en Asie du Sud-Est, le Siamois est l’une des races de chat les plus anciennes avec le Persan. Des manuscrits datant de 1350 découverts à Ayutthaya (capitale du Siam) décrivent des chats à la robe claire, aux extrémités foncées et aux yeux bleus. D’après la légende, la race descendrait des chats des souverains du Siam : considérés comme sacrés, ces félins gardaient les temples et ne devaient jamais sortir de l’enceinte du palais royal.

Il faut attendre la fin du XIXe siècle pour que la race fasse sa première apparition en Europe. En 1884, Edward Blencowe Gould, consul britannique à Bangkok, ramène un couple de Siamois en Grande-Bretagne. Présentés lors d’une exposition féline au Crystal Palace à Londres, les chats asiatiques séduisent la haute société de l’Angleterre victorienne. Le premier standard de la race est édité en 1892 par le Governing Council of the Cat Fancy (GCCF), principal registre britannique des races félines.

Des chats siamois sont ensuite exportés vers d’autres pays européens ainsi qu’aux États-Unis, où il rencontre également un vif succès. À partir des années 1950, la race connaît un véritable engouement qui s’accompagne de changements physiques. Au fil des sélections opérées par les éleveurs, le corps s’affine et s’allonge, les oreilles s’agrandissent, les yeux s’orientalisent pour donner naissance au Siamois moderne. La morphologie originelle, plus massive et plus ronde, s’est néanmoins perpétrée et a conduit à la création de la race Thaï, parfois appelée Siamois ancien ou traditionnel.

Comportement et traits de caractère

Contrairement aux idées reçues, le Siamois est un chat extrêmement affectueux et câlin, qui raffole des caresses. Également très vif et actif, c’est un compagnon de jeu idéal pour les enfants avec lesquels il sait se montrer patient, à condition d’être traité avec respect. D’une grande intelligence, il s’éduque facilement et peut même obéir à quelques ordres simples. Bavard et communicatif, il se fait comprendre avec force miaulements et ronronnements : certains propriétaires affirment ainsi « discuter » avec leur animal !

De nature sociable, le Siamois supporte difficilement la solitude, et apprécie la compagnie des humains, mais aussi des autres chats et des chiens. Sa fidélité et son attachement profond à son ou ses maître(s) lui valent parfois d’être qualifié de « chat-chien ». À l’instar de son homologue canin, il vous suivra partout et vous pourrez même lui apprendre à marcher en laisse : il sera ravi de partager vos promenades !

Alimentation

Comme tous les chats, le Siamois a besoin d’un rythme alimentaire régulier et d’un régime spécifique en fonction de son âge et de son mode de vie. S’il est stérilisé ou pratique peu d’activité physique, il convient de limiter les apports caloriques afin d’écarter tout risque de surpoids. En tant que chat de race, le Siamois a l’estomac fragile et vous devez donc lui proposer une alimentation haut de gamme et de qualité. Évitez la pâtée pour chat et les produits premier prix vendus en grande surface, et préférez des croquettes adaptées, si possible conseillées par votre vétérinaire.

Le lait et les aliments à base de crème sont également proscrits : le Siamois en raffole, mais ils peuvent malheureusement lui causer des troubles digestifs. Vous pouvez en revanche lui donner de petits morceaux de cartilage de volaille, ou des friandises spécialisées à ronger pour le faire mastiquer et ainsi renforcer ses dents. Par contre, ne lui proposez pas d’os ni de nourriture humaine. Enfin, veillez à lui fournir une hydratation suffisante, car le chat siamois est prédisposé aux problèmes urinaires.

Toilettage et entretien

Le Siamois étant un chat à poils courts, son entretien est relativement facile : seul un brossage régulier est nécessaire, dans l’idéal une fois par semaine et au minimum une fois par mois. En période de mue, brossez votre chat quotidiennement pour éliminer les poils tombés. Il est également conseillé d’effectuer un lavage de dents hebdomadaire avec un dentifrice adapté afin de limiter la formation de tartre, qui peut conduire à une inflammation des gencives.

Si votre Siamois vit exclusivement en intérieur, utilisez un coupe-ongles pour chat (disponible en animalerie et salon de toilettage) pour raccourcir ses griffes de temps à autre. Enfin, maintenez sa litière propre en la nettoyant si possible tous les jours, de manière à l’inciter à s’en servir et lui éviter ainsi tout problème d’ordre pulmonaire ou urinaire.

Problèmes de santé

Il y a encore quelque temps, beaucoup de chats siamois louchaient, en raison du gène albinos à l’origine de leur robe « colourpoint ». Heureusement, grâce aux sélections effectuées par les éleveurs, le strabisme est aujourd’hui beaucoup moins répandu chez cette race. D’autres troubles génétiques peuvent également affecter le Siamois : atteintes cardiaques et pulmonaires (asthme), maladies du foie ou des voies urinaires, problèmes gastro-intestinaux, anémie et désordres métaboliques.

L’amyloïdose féline dite « familiale » est une affection héréditaire qui touche les chats siamois et orientaux, et se caractérise par le dépôt d’une protéine sur les organes. Les symptômes se développent généralement chez des sujets âgés de 1 à 5 ans, sous l’aspect d’une insuffisance rénale ou d’une hémorragie interne. Des recherches sont actuellement en cours dans plusieurs laboratoires européens et américains afin de mieux connaître le mode de transmission et les facteurs déclencheurs de l’amyloïdose, et d’élaborer un test pour détecter la maladie.

Habitat

La vie en appartement convient parfaitement au Siamois, qui apprécie son petit confort. Un jardin est tout de même conseillé, car c’est un chat qui a besoin de se dépenser physiquement. À défaut, installez-lui un arbre à chat qui lui permettra de grimper et faire ses griffes, tout en préservant vos meubles et votre canapé ! Aménagez un espace rien qu’à lui où il pourra se reposer au calme et s’isoler lorsque vous recevez de la visite. La proximité d’un radiateur ou un coussin chauffant fera ronronner de plaisir votre Siamois, qui adore la chaleur comme la plupart de ses congénères.

Contrairement aux autres races de chats, le Siamois développe un fort attachement à son maître plutôt qu’à un territoire. Les changements d’environnement ne lui posent donc aucun problème, qu’il s’agisse d’un déménagement ou d’un départ en vacances.

Taille

Le Siamois est un chat de taille moyenne à grande. À l’âge adulte, il mesure environ 30 cm au garrot.

Poids

Un chaton siamois pèse en moyenne 100 g à la naissance, son poids variant en fonction du nombre de petits dans la portée. Il prend 5 à 10 g par jour la première semaine, puis grossit régulièrement jusqu’à l’âge de 6 mois environ. Le poids de la femelle adulte est compris entre 2 et 6 kg. Plus imposant, le Siamois mâle pèse de 4 à 8 kg selon les individus.

Espérance moyenne de vie

La durée de vie d’un chat siamois est généralement comprise entre 11 et 15 ans, mais il n’est pas rare de voir des sujets atteindre l’âge de 20 ans. En moyenne, les femelles ont une espérance de vie plus élevée que les mâles. Les individus stérilisés vivent également un peu plus longtemps que les autres.

Poil

Le chat siamois possède un pelage fin, court et serré, au sous-poil quasi absent. Sa fourrure lustrée est douce et soyeuse au toucher. Un Siamois dit « variant » (issu d’un croisement avec un Balinais ou un Mandarin) peut présenter un poil plus long et à la texture moins fine.

Couleur

La robe typique du Siamois est dite « colourpoint », c’est-à-dire que les extrémités (membres, oreilles, museau et queue) sont plus foncées que le reste du corps. Les quatre couleurs les plus répandues sont :

  • « seal point » : marques (points) brun foncé, fond coquille d’œuf ou crème
  • « blue point » : points bleu acier, corps blanc ou gris
  • « chocolate point » : extrémités chocolat, fond ivoire
  • « lilac point » : points beige rosé, corps blanc cassé.

Les Siamois d’autres couleurs (« red point », « cream point », « tortie point », « tabby point », etc.) prennent le nom de « colourpoint shorthair ». Il existe également des Siamois bicolores, appelés Seychellois, et un Siamois à la robe entièrement blanche, le Foreign White.

Tous les chatons siamois naissent intégralement blancs, car la race possède un gène albinos. Les zones les moins chaudes du corps, qui correspondent aux « points », commencent à se pigmenter à partir du cinquième jour de vie, et la robe définitive s’établit aux alentours de 1 an. La coloration s’intensifie avec l’âge et le froid : le Siamois est ainsi plus foncé en hiver, en particulier s’il vit en extérieur !

Les petites contraintes

Très bavard, le Siamois s’exprime bruyamment et ses miaulements incessants peuvent devenir agaçants. C’est un chat dépendant et possessif, qui demande beaucoup d’attention et déteste rester seul. Hyperactif, il a une fâcheuse tendance à sauter et grimper partout dans votre maison !

Les nombreux plaisirs

Élégant et raffiné, le Siamois possède néanmoins un caractère bien trempé ! Facile à entretenir et à éduquer, ce chat intelligent et très affectueux est un compagnon attachant aux multiples qualités. Dévoué à son maître, il vous suivra partout et vous gratifiera d’un amour inconditionnel.

 

Marie Girardot

Linkedin

Facebook

marie.girardot@redactissimo.com

 

Valentine est un chat perdu à Zandvoorde dans la province de Flandre O

VWV - Valentine

Valentine - Chat perdu à Zandvoorde en Belgique.

VWV - Valentine
Shaba est un chat perdu à Wépion dans la province de Namur en Belgique

WNA - Shaba

Shaba - Chat perdu à Wépion en Belgique

WNA - Shaba
Chi est un chat perdu à Uccle en région Bruxelloise en Belgique.

BRU - Chi

Chi - Chat perdu à Uccle en Belgique

BRU - Chi
Taï est un chat perdu à Trooz dans la province de Liège en Belgique.

WLG - Taï

Taï - Chat perdu à Trooz en Belgique

WLG - Taï
Yaman est un chat perdu à Schaerbeek en région Bruxelloise en Belgique

BRU - Yaman

Yaman - Chat perdu à Schaerbeek en Belgique

BRU - Yaman
AnimalWeb Belgique

VBR - Moka

Moka - Chat perdu à Affligem en Belgique

VBR - Moka
#BE227970 - Chat perdu

WHT - James Jr

James Jr - Chat perdu à Fayt-Lez-Manage en Belgique

WHT - James Jr
#BE228201 - Chat perdu

WHT - Mak Gyver

Mak Gyver - Chat perdu à Feluy en Belgique

WHT - Mak Gyver
#BE228312 - Chat perdu

WHT - Elda

Elda - Chat perdu à Soignies en Belgique

WHT - Elda
#BE226682 - Nala - Chat Perdu - Godarville  AnimalWeb

Nala

Nala - Chat perdu à Godarville en Belgique | AnimalWeb

Nala
#BE226689 - Naïa - Chat Perdu - Quaregnon - AnimalWeb

Naïa

Naïa - Chat perdu à Quaregnon en Belgique | AnimalWeb

Naïa
#BE226768 - Garfield - Chat Perdu - Jumet - AnimalWeb

Garfield

Garfield - Chat perdu à Jumet en Belgique | AnimalWeb

Garfield
#BE226873 - Itachi - Chat Perdu - Namur - AnimalWeb

Itachi

Itachi - Chat perdu à Namur en Belgique | AnimalWeb

Itachi